[accueil]  [chercher]


2018-05-28 07:21

Stop aux préjugés ! 5 bonnes raisons d’avoir une société offshore (sans frauder les impôts)


Pour la plupart des gens, « société offshore » signifie une société dans une île paradisiaque sans impôt. En fait, offshore signifie simplement à l’étranger, cela peut donc être très près, dans un pays voisin juste derrière la frontière. Aussi, on peut avoir une telle société à l’étranger tout à fait légalement, en payant des impôts là où on habite (nous y reviendrons à la fin de cet article). Enfin, surtout, il y a plusieurs bonnes raisons, non fiscales, d’avoir une société offshore.

- Dans certains pays, il faut un capital important pour créer une société. Dans d’autres, une pièce de monnaie suffit. Dans le même ordre d’idée, la complexité administrative n’est pas la même selon les pays, certains vont même jusqu’à imposer de suivre une formation, ce qui peut être perçu comme une perte de temps. Ceci est valable tant à l’étape de création qu’après lors de la vie de la société. Attention, cependant, vous aurez, peut-être, des démarches à faire dans votre pays de résidence quand même (nous y reviendrons plus loin, là encore) !
- Si vous résidez dans un pays ayant une « mauvaise image » au niveau international (que les raisons soient bonnes ou pas), il est judicieux d’avoir une société dans un autre pays ayant une meilleure image pour convaincre vos clients ou partenaires. Ainsi, des services comme Paypal ne sont pas accessibles aux résidents de certains pays, par exemple l’Ukraine. Une société en Estonie agit comme un proxy (pour faire une analogie avec l’informatique) et permet à ces résidents d’Ukraine d’avoir un compte Paypal professionnel.
- Un proverbe dit qu’il ne faut pas mettre tous ses œufs dans le même panier. Il est judicieux de placer ses biens dans diverses régions du monde. Si l’une d’elles entre dans une crise financière ou une guerre, peut-être que d’autres iront mieux. Alors que de nombreux pays sont sur la voie des États-Unis avec des procès abusifs dans le seul but de gagner de l’argent, il peut être aussi tentant de protéger une partie de son patrimoine dans un autre pays, où une saisie sera plus compliquée, voire impossible.
- Avoir une société dans un pays étranger permet de préparer le terrain si on envisage de déménager dans le pays en question.
- Dans certains cas, avoir une société à l’étranger permet d’optimiser sa fiscalité. Mais…

Une précision importante : avoir une société offshore ne vous dispense sans doute pas de payer ses impôts dans… votre pays de résidence. En vertu des règles de l’OCDE, des conventions fiscales ou voire des dispositifs anti-paradis fiscaux, le fait de diriger ou de travailler pour une société basée à l’étranger est considéré comme un « établissement stable » dans le pays de résidence (nous simplifions, cela peut être plus complexe dans le cas des « nomades digitaux », par exemple). Si vous travaillez depuis un café, puis changez pour un autre café voire une autre ville dans le même pays, cela reste un établissement stable quand même. Et cet établissement stable est censé remplir des démarches administratives et payer des impôts sur la valeur créée localement. Cela revient presque à avoir une société dans son pays de résidence, mais les démarches sont, parfois, plus simples quand même. Dans certains pays de résidence, si vous n’avez pas de rôle actif au sein de votre société basée à l’étranger, les profits pourront être exhonérés d’impôts chez vous si vous ne les rapatriez pas.



Vous aimez cette page ? Partagez-en le lien !

Facebook
Twitter
Google+
LinkedIn
Reddit


[homepage] [RSS] [archives]
[contact & legal & cookies] © ACBM