[accueil]  [chercher]


2017-07-07 20:22

Affaire France Offshore : 80 millions d'euros d'amende pour la banque Rietumu


Nadav Bensoussan, le fondateur de France Offshore, a été condamné à cinq ans de prison dont trois avec sursis et mise à l'épreuve, et trois millions d'euros d'amende. La peine est aménageable. Heureux de ne pas aller en prison, il ne fera pas appel. Alors qu'il se présentait comme une sorte de roi des paradis fiscaux avec des solutions accessibles aux patrons de PME/PMI et artisans (des prix pas si bas, d'ailleurs...), il a fait profil bas devant le tribunal en reconnaissant que le montage qu'il proposait à ses clients était illégal, voulant sans doute échapper à une condamnation plus lourde (le parquet financier réclamait sept ans d'emprisonnement et une amende de neuf millions d'euros). Nous avions d'ailleurs eu des doutes lors d'une interview réalisée avec lui avant que la police ne débarque dans ses bureaux. Des peines de prison avec sursis et des amendes ont aussi été prononcées contre six anciens salariés, une avocate et trois clients, ainsi que l'homme de paille qui dirigeit France Offshore.
Sa banque partenaire, Rietumu (Lettonie), écope quand à elle d'une amende de 80 millions d'euros, en plus d'une interdiction d'exercer en France pendant cinq ans. Un record ! Le patron de Rietumu a été condamné à quatre ans de prison avec sursis, tandis que son représentant en France a écopé d'un an de prison avec sursis. La banque devrait s'en sortir, le montant à payer correspond à son dernier profit annuel. Les fonds des autres clients de cet établissement ne sont pas menacés, mais leur image risque d'en prendre un coup. Les sommes blanchies lors de l'affaire seraient de 203 millions d'euros au moins, selon le tribunal.



Vous aimez cette page ? Partagez-en le lien !

Facebook
Twitter
Google+
LinkedIn
Reddit


[homepage] [RSS] [archives]
[contact & legal & cookies] © ACBM