[accueil]  [chercher]


2018-04-20 12:21

Vaste fraude autour du programme de vente de nationalité des Comores


Dans un précédent article, nous sommes revenus sur les doutes entourant la vente de nationalité des Comores. Le rapport parlementaire désormais publié, on en sait plus sur ce scandale d'État.

Selon les députés, qui réclament des poursuites judiciaires, les deux anciens présidents comoriens Ahmed Abdallah Sambi et Ikililou Dhoinine auraient conservé une grosse partie de l'argent de la vente des passeports à des étrangers. Selon les estimations, ce sont 970 millions de dollars (80 % du PIB annuel) qui auraient été détournés, alors que cet argent aurait du financer le développement du pays.
Lorsque Andrew Henderson de Nomad Capitalist avait fait la promotion de ce programme de vente de nationalité (dont il a été lui-même client), nous avions eu des doutes, hésitant entre passeports au marché noir et passeports au marché gris. Les autorités comoriennes de l'époque avaient refusé de répondre à nos questions, de même que les intermédiaires, un cabinet d'avocat recommandé par M. Henderson et une société privée basée dans les Émirats arabes unis.
Lancé en 2008, le programme avait pour but initial d'attribuer une nationalité aux bidouns, des apatrides du Koweit et des Émirats arabes unis. 4 000 familles auraient du être concernées, pour un montant de 200 millions de dollars. 47 950 passeports ont été émis, selon le rapport parlementaire, mais seulement une partie auraient fini dans les mains prévues. Car un autre commerce a débuté : la vente pour des montants plus importants (de 25 000 à 200 000 €) à des personnes d'autres pays. Un moyen pour certain d'échapper au fisc de leur pays de résidence, par exemple.
Le programme de vente de nationalité des Comores a été suspendu en 2016 par le nouveau président, Azali Assoumani. Attention aux arnaques toujours en cours sur le Web !



Vous aimez cette page ? Partagez-en le lien !

Facebook
Twitter
Google+
LinkedIn
Reddit


[homepage] [RSS] [archives]
[contact & legal & cookies] © ACBM